Accueil / Sport et muscu / Running / Running ou Marche Rapide plutôt que Course Molle ?
courir vite et tonique ou jogging lent et mou

Running ou Marche Rapide plutôt que Course Molle ?

Est-il mauvais de courir mollement ou en d’autres mots de ne courir qu’à moitié ?

C’est un débat intéressant qu’a lancé Lucile Woodward sur son excellent blog fitness lucilewoodward.com : Arrêtez de Jogger !! Courez :

Quand on jogge (ça s’écrit comme ça ? pas sûre!) on s’écrase. Et surtout, on place mal son pied sur le sol. Souvent les pieds partent sur les côtés, le bassin bouge, les bras balancent aussi sur les côtés. Et ça, c’est mal. Ce n’est pas que c’est mal de faire du sport dehors et de respirer. Mais dans ce cas là il vaut mieux opter pour la marche rapide longue durée, douce pour les articulations et excellente pour le coeur et les poumons.

Lucile a illustré ses propos avec cette vidéo dans laquelle elle filme quelques « joggeuses » :

Ce sujet concerne énormément de coureurs et surtout coureuses à pied, voici donc une petite analyse technique podo / kiné façon LeCoinForme !

 

1/ Pourquoi certains courent-ils mollement ?

 

Plusieurs facteurs font que votre running peut manquer de tonicité :

  1. La difficulté :
    Courir est bien plus contraignant pour votre organisme que ce que la plupart des gens pensent. Croire que sortir courir 30 minutes est facile, c’est faux ! Bien maitriser sa course exige un travail musculaire de presque tout votre corps : jambes, fesses, abdos et même bras.
  2. Le mental :
    C’est certainement le point le plus important ! Ne sortez pas courir si vous n’en avez aucune envie mais trouvez un autre sport. Faire du running sans volonté, sans énergie et sans motivation ne vous apportera rien du tout, hormis des blessures.
  3. La fatigue :
    Si vous observez une personne courir, vous verrez qu’avec la fatigue, ses foulées se modifient. Cela correspond grosso-modo aux foulées décrites par Lucile sur les joggeuses.

Pour résumer, si vous souhaitez courir sainement, il vous faut :

  1. Courir à votre niveau.
  2. Aimer courir.
  3. Être en Forme.

Je penses que 80% des pathologies du running pourraient être éviter en respectant ces 3 critères !

Pour approfondir, vous trouverez ici mes 7 conseils pour courir sans se blesser.

 

2/ Description Technique du « jogging » façon course molle.

 

Que se passe-t-il vraiment quand vous courrez mollement ?

Nous l’avons analysé avec Laurent Guay, podologue parisien dont vous pouvez trouver le blog ici. Il est spécialisé en course à pied, court régulièrement plus d’une heure et couvre chaque année le marathon des sables.

Pour expliquer simplement, nous avons tourné pour vous une vidéo sur un tapis d’analyse de course à pied en comparant les courses « toniques » et « molles ».

Voici le schéma classique de la course molle ou fatiguée :

  • Les pieds s’affaissent et divergent à chaque pas, on parle d’écrasement de la voûte plantaire.
  • Les pieds se lèvent sur le côté, les genoux tendant au valgus (en « X »)
  • Les genoux partent vers l’intérieur, suite à une rotation interne de hanche.
  • Le bassin bouge et se décale plus à chaque foulée, par un manque de contrôle des fessiers et abdos notamment.
  • Les bras semblent figés et/ou dé-coordonnés, ce qui traduit un manque de maîtrise, de tonicité et de gainage abdominal.

 

3/ Quelles solutions pour courir mieux ?

 

Si vous avez bien lu l’article de Lucile Woodward, vous connaissez une bonne partie de la réponse : mieux vaut alterner course tonique et marche rapide plutôt que de mal courir.

Personnellement, je recommande souvent à mes patients qui sortent de blessure :

  1. de commencer en marche rapide
  2. puis d’intégrer petit à petit des périodes de course
  3. pour progressivement faire plus de course que de marche
  4. et enfin courir 30 minutes d’affilée ou plus.

Ce n’est pas tout, vous pouvez booster votre course en vous renforçant correctement :

Un dernier point :
Vérifiez que vous n’avez pas de variations anatomiques majeures aux genoux, chevilles, pieds ou hanches notamment.
En cas de doute, faites-en part à votre podologue ou médecin généraliste.

 

Merci à Lucile et Laurent pour avoir permis la réalisation de ce dossier running.
Si vous souhaitez nous suivre pour améliorer votre running sans vous blesser, vous pouvez adopter notre newsletter ici (en chosisissant la version running).
A bientôt sur Le Coin Forme !

 

A propos Yann Couderc

Yann Couderc
Yann COUDERC est le Fondateur du Coin Forme. Diplômé KinéSport, Coach et Personal Trainer. Formé auprès d'Universités Française, Américaine et Australienne. Membre de la Société Française de Physiothérapie. Membre de l'Institut Européen de Diététique et Micronutrition. Fondateur et Entraineur de Bboy Assoce, BreakDance.

4 commentaires

  1. Bon comparatif.
    De mon côté je trouve que la course molle c’est bien au niveau cardiaque. La fréquence est toujours la même, assez basse, et au niveau phisiologie musculaire c’est bon de démarrer un plan d’entraînement par quelques séances.

    • Yann Couderc

      C’est certain qu’il y a un travail Cardio mais dans ce cas, je recommanderai plus de la marche rapide, de l’élliptique ou du vélo pour limter les impacts entre autres.

  2. Bonjour, je n’aime vraiment pas courir mais la marche rapide me tente bien, d’autant plus qu’avec mes genoux qui craquent et mes suites de 2ème grossesse pas top top, je me sens moins « choquée » physiquement qu’avec la course.
    Est-ce que cette activité peut durablement remplacer la course ?
    Est ce que je me lance dans la marche rapide comme on se lance dans la course à savoir ? 5min de marché rapide puis marche normale, etc…. ?
    Et surtout est ce que je peux pratiquer cette marché rapide en portant mon bébé dans le dos ? J’ai un porte bebe très confortable pour lui et pour moi et l’ayant en garde tout le temps si je peux pratiquer avec lui cela serait parfait !! 😀 il a 11mois et ai bien habitué au porte bebe dans le dos…mais ça va peut être le balloter un peu trop :-/ ^^ sauf si la marche ressemble à l’amble (pas que peuvent effectuer certains chevaux et le cavalier n’a aucune secousse ) 🙂 😀

    • Yann Couderc
      Yann Couderc

      Oui, tout ceci est jouable !
      La marche rapide et l’elliptique sont 2 bonnes alternatives à la course à pied.
      Que se soit pour votre ressenti ou la question du port du bébé, je vous conseille de tester la première fois sur une dizaine de minutes et si tout est ok vous pouvez augmenter petit à petit sur 6 semaines !
      Bonne transition 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *